Sélectionner une page

Biodiversité en forêt

Forêt communale

Lieu privilégié de détente, de loisirs et de découverte, la forêt est aussi un espace économique doté d’une richesse écologique diversifiée. Il faut la protéger et l’entretenir tout en favorisant son accès au public. Pour cela, l‘Office National des Forêts et certaines collectivités locales travaillent en collaboration pour une gestion durable de cet espace si convoité. La forêt motteraine est la première en Savoie à être certifiée PEFC. Cette certification apporte la garantie pour le consommateur que les produits  en bois (ou dérivés) provenant de cette forêt ont été fabriqués à partir de matières premières récoltées dans une forêt gérée durablement

La certification est la garantie pour l’avenir d’une forêt gérée durablement dans l’optique d’un patrimoine à transmettre. L’adhésion à cette démarche de progrès est également le fruit d’un partenariat entre la Ville, les associations et tous les acteurs de la filière bois. A La Motte-Servolex : 1 000 hectares de forêt, 1/3 du territoire communal, 512 hectares sont la propriété de la ville.

La forêt en chiffres

hectares de forêts à La Motte-Servolex

hectares de forêt communale

euros inscrits au budget 2020 pour l'exploitation forestière

Chaque année en moyenne sont exploités

de bois de charpente

de bois palettes

de bois de chauffage

Filière bois énergie

La filière bois énergie de La Motte-Servolex est unique en Savoie. Elle a la particularité de fonctionner en « circuit court » : le bois énergie est prélevé en forêt communale (à raison d’environ 100 m³ par année), transporté aux ateliers municipaux et broyé sur place pour produire une « plaquette forestière« . Cette dernière est consommée à la maison des associations, équipée d’une Chaudière Bois automatique. Rentable économiquement, la filière dispose d’une qualité écologique indéniable.

 

Certification PEFC

Certifiée PEFC (Programme Européen des Forêts Certifiées) en 2004, la forêt motteraine est engagée dans une démarche durable pour l’avenir. La certification apporte la garantie que les produits en bois (ou dérivés) ont été fabriqués à partir de matières premières récoltées dans une forêt gérée durablement par des propriétaires soucieux des préoccupations économiques, sociales et environnementales. 

Placettes à Gélinottes*

Cinq placettes à Gélinottes et faune sauvage de 1 500 m2 chacune ont été réalisées par les habitants lors des coupes d’affouages. Ces petites clairières où les arbres sont coupés, permettent à l’oiseau de se nourrir et de se reproduire, grâce à la présence d’une lisière en bordure de parcelle, riche en nourriture pour la Gélinotte.

* La Gélinotte des bois est un petit oiseau sauvage. Elle est sédentaire et vit dans les forêts mixtes tempérées.

Îlots de sénescence

Onze îlots de sénescence en forêt communale se caractérisent par des emplacements de 0,5 à 6 hectares où la Ville laisse agir la nature, sans entretien particulier. Le bois mort sur pieds et au sol représente une formidable richesse en terme de biodiversité : présence d’insectes, habitat pour les chauves-souris… Par souci de sécurité, ces espaces sont situés en dehors des zones de chemins balisés.

Une petite marre

La ville souhaite aménager une marre de 200 m² dans le secteur de Noire Combe afin de favoriser l’habitat des tritons, grenouilles, crapauds et libellules. Cette ceinture végétale pourra également servir de réserve d’eau aux pompiers si nécessaire.

En forêt, adoptons un comportement citoyens

 Se promener en forêt engage notre responsabilité collective, en tant que citoyen soucieux de préserver les milieux et la biodiversité. Pour que la forêt reste un lieu de plaisir et de bien-être, tour d’horizon des précautions d’usages et règles de base à connaître avec l’Office National des Forêts.

Remporter ses déchets

Il ne fait nul doute que les déchets n’ont pas leur place en forêt. Qu’il s’agisse de déchets ménagers, électroménagers, de gravats, ou de matériaux nocifs, ils polluent les eaux et les sols et sont dangereux pour les animaux et parfois pour l’Homme. De même, les déchets verts ne sont pas les bienvenus car ils favorisent les plantes envahissantes.

 

Gare aux incendies

Les feux de forêts sont souvent provoqués par des négligences (cigarettes, barbecues…) et engendrent une dégradation du milieu. Ils sont dangereux pour la forêt, les riverains, mais aussi les animaux. Plusieurs décennies sont nécessaires pour que la biodiversité se rétablisse.

 

Des cueillettes, avec modération

Qu’elles soient publiques ou privées, toutes les forêts ont des propriétaires, la cueillette est donc réglementée. Veillez à ne pas prélever plus de « ce que la main peut contenir », soit 10 à 15 tiges par personne. Car au-delà, la cueillette peut menacer des espèces, même courantes. Attention à savoir ce que l’on récolte : certaines baies ou certains champignons sont toxiques.

 

Respecter la faune sauvage

La forêt abrite de nombreux animaux. Ils se nourrissent, se reproduisent, élèvent leurs petits ou cherchent un abri dans les sous-bois. Respecter leur tranquillité permet leur survie.

 

Une circulation réglementée

Promeneurs, véhicules à moteurs, VTT, cavaliers… Chaque déplacement doit se faire sur les routes et sentiers aménagés, en respectant la signalisation et les interdictions d’accès à certains milieux fragiles ou protégés.

 

Attention, chantier forestier en cours

Lorsque des panneaux de signalisation indiquent une zone de chantier, il est interdit de s’y aventurer. Les engins utilisés pour les travaux en forêt sont extrêmement dangereux.

 

Zone de chasse, ne pas entrer

La chasse permet de préserver l’équilibre entre la faune et la flore en limitant les surpopulations de sangliers, cerfs et chevreuils. Des journées de chasse sont organisées principalement en automne et en hiver. Durant cette période, les zones chassées sont dangereuses pour le public.

 

Préserver le bois mort

En forêt, du bois mort est conservé volontairement par les forestiers, au sol ou sur pied. Il permet l’enrichissement des sols et abrite de nombreux insectes, champignons, oiseaux.

Nous contacter

Service environnement et développement durable
36 avenue Costa de Beauregard
73290 La Motte-Servolex

Tél. 04 79 65 04 76