Sélectionner une page

Influenza aviaire : 
passage de la Savoie en risque modéré

En raison de la découverte de plusieurs cas d’influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 dans l’avifaune de Belgique et du Luxembourg, ainsi qu’en France, le niveau de risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs) vient d’être qualifié de « modéré », par arrêté ministériel du 9 septembre 2021.

Le risque « modéré » entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées, à savoir : 

La surveillance active de l’avifaune : une collecte par l’OFB (office français de la biodiversité) pour recherche de l’IAHP, est organisée en cas de découverte d’oiseaux sauvages morts dès :
– un cadavre de cygne,
-un cadavre d’oiseau de la famille des anatidés (canards, oies, bernaches…)
– trois cadavres d’oiseaux sur un même site en moins d’une semaine.

Une surveillance quotidienne dans les élevages : tout comportement anormal et inexpliqué ou tout signe de maladie (chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliment, mortalité) doit être déclaré au vétérinaire sans délai.

L’application de mesures de biosécurité (AM du 8/02/2016) en particulier celles ciblant le risque lié à l’avifaune (protection de l’aliment)

La protection des oiseaux comprenant :
– la claustration des volailles et autres oiseaux captifs ou leur protection par des filets,
– la réduction des parcours de sorte que soit évitée la proximité des points d’eau naturel, cours d’eau ou mares.
Cette mesure s’applique à tous les élevages commerciaux de volailles (sauf dérogation précisée par arrêté) et toutes les basses-cours (sans dérogation possible).

L’interdiction des rassemblements d’oiseaux, et en particulier des marchés de volailles vivantes, sauf dérogation

L’interdiction du transport et de l’utilisation des appelants, sauf dérogation

L’interdiction du transport et du lâcher de gibier à plumes, sauf dérogation.

Pour rappel, tout détenteur d’oiseaux est tenu d’en faire la déclaration auprès de la mairie du lieu de détention en renseignant la fiche ci-dessous. Par dérogation, les détenteurs dont les oiseaux sont détenus en permanence à l’intérieur de locaux à usage de domicile ou de bureau ne sont pas tenus de faire cette déclaration.

Nous contacter

Services techniques

Hôtel de ville – 36 avenue Costa de Beauregard

73290 La Motte-Servolex

Tél. 04 79 65 17 80