Suivez-nous sur :

Espace famille Billetterie spectacles
Toutes les associations
Service public Service-public.fr,
le portail de
l’administration
Française.
Chambéry Bauges métropole

Solidarité : Le Circuit du Cœur en mode Covid-19

Solidarité : Le Circuit du Cœur en mode Covid-19



Le Judo club de La Motte-Servolex lance le Circuit du Cœur, édition spéciale Covid-19, une collecte de fonds solidaire en ligne pour le CME Les Mésanges.


Depuis 1989, à l'initiative du regretté Didier Parpillon, fondateur du club, le Judo club de La Motte-Servolex organise le Circuit du Cœur au profit des enfants du Centre-Médico Educatif « Les Mésanges », établissement de l’APEI de Chambéry. Un acte symbolique vis-à-vis de ces enfants et adolescents polyhandicapés ou plurihandicapés sévères qui ne peuvent se déplacer. Ce circuit du cœur, qui traverse la ville de La Motte Servolex, se fait en courant, en marchant, à vélo ou encore en trottinette (!) avec pour objectif de témoigner son soutien à ces enfants tout en partageant un moment convivial en famille ou entre amis. Compte-tenu des conditions sanitaires actuelles, le 31e Circuit du Coeur programmé le 27 juin ne pourra se dérouler sous sa forme historique.

Trés attaché à cette manifestation de solidarité, le Judo club a donc décidé de lancer une collecte de fonds en ligne. L’objectif de cette année est d’acquérir des chaises spécifiques pour un montant de 4 395 € l'unité, permettant de faciliter le quotidien des enfants, de leur faire profiter des activités et des temps de repas.

S'il n'y aura cette année ni départ festif depuis la place Pergaud, ni dossards, ni course, ni buvette et remise officielle de chèque, les organisateurs espèrent retrouver, au travers de nombreux dons, l'esprit de solidarité, d'amitié et de partage qui ont toujours été les moteurs de cette généreuse organisation.

Patrick MENARD


Dons sur https://www.leetchi.com/c/circuitducœur2020

Contacts : judoclub.lamotte@gmail.com


Photo : Pas de départ festif cette année, mais possibilité de faire un don en ligne.

Photo archives 2019, Patrick MENARD






Article paru le Mercredi 20 Mai 2020